Retour Découvrir davantage de Shimano

Comment capturer votre aventure à vélo et la raconter au travers de magnifiques photos

La saison du cyclisme d'aventure bat son plein et il n'est pas rare de voir des cyclistes avec l'appareil photo en bandoulière, prêts à documenter leur sortie, ou certains moments de celle-ci, de la manière qu'ils préfèrent. Quand vient le moment de partager le reportage réalisé, il n'est pas rare d'entendre la mise en garde suivante : « Ces photos ne rendent pas comme en vrai » La prise de photos ou l'enregistrement de vidéos afin de représenter certains événements survenus au cours de la sortie est un exercice difficile. Comme toute autre aptitude dans la vie, la photographie requiert pratique et répétition. Que vous vous définissiez comme un cycliste qui ne sort jamais sans son appareil photo ou un cycliste traditionnel qui cherche à éviter tout matériel encombrant, il existe quelques « petits secrets du métier » qui vous aideront à prendre des photos capables de transmettre ce que vous avez vu et ressenti à ce moment.

On pourrait facilement se laisser avaler par le trou noir de la théorie et de la technique de la photographie. Nous allons donc nous limiter à quelques éléments communs qui permettent d'immortaliser des images intéressantes en surface : exposition et luminosité, cadrage et composition, raconter une histoire et retouche.

 

Exposition et luminosité

 

Revenons un instant sur la mise en garde : « Ces photos ne rendent pas comme en vrai ». Dans la majorité des cas, cette déclaration s'explique par une exposition qui peut ne pas traduire le sentiment omis lors de la prise de l'image. On peut difficilement parler d'erreur lorsqu'il s'agit de l'aspect qu'une personne a voulu donner à sa photo. Cela étant, pour qu'une photo ressemble à la vie réelle, l'exposition tient le rôle principal dans le transfert des émotions et des sentiments que vous recherchez lorsque vous partagez vos photos avec vos amis.

Les photos de lever ou de coucher de soleil sont un excellent moment pour jouer avec l'exposition. Pensez à ces nuages qui évoquent de la barbe à papa avec des couches de sorbet orange et lavande qui fondent à l'horizon. Afin de saisir ce que vous avez vu pendant cet instant, vous allez devoir jouer avec l'exposition. C'est ce qu'on appelle des scènes à contraste élevé. Cela signifie que la zone lumineuse la plus lumineuse et la zone sombre la plus sombre vont être très éloignées en termes de valeur d'exposition. Mais laissons de côté le jargon technique pour l'instant.

 

Nous vivons à l'époque de l'iPhonographie, de TikTok, d'Instagram où les modes automatiques ont normalisé ce que j'appelle les photos qui montrent tout. Si vous photographiez un lever de soleil et que l'on peut voir le sol et le ciel, il y a peut-être eu un problème. Même si vous voyez ces éléments clairement à l’œil nu, votre cerveau les voit différemment. Le cerveau se débarrasse des détails inutiles. Pensez à ce qui se passe lorsque vous expliquez une blague. Certains éléments doivent être énoncés, tandis que d'autres sont implicites. Il est rarement nécessaire de voir tous les détails dans une photo. Permettez à vos centres d'intérêts de se mettre en avant et laissez tout le reste disparaître dans les tons foncés et dans les ombres. Si vous avez un iPhone, maintenez la pression sur le ciel afin de régler l'exposition pour le ciel. Si vous êtes un cycliste qui préfère un véritable appareil photo, réglez l'exposition pour le ciel et laissez tout le reste s'évanouir.

En termes d'éclairage, nous ne pouvons pas nous compliquer la vie, sans quoi nous y passerions la journée. Les ombres sont votre amie dans la majorité des cas, mais pas toujours. Les ombres donnent de la profondeur à vos sujets. Elles peuvent également rendre votre composition plus intéressante. Les cyclistes roulent rarement avec un kit d'éclairage, ce qui signifie que le soleil sera leur source principale de luminosité. Quand le ciel est dégagé ou partiellement nuageux, assurez-vous que le soleil soit positionné environ 45° par rapport au sujet, que vous photographiez des portraits ou des paysages. Le résultat sera en général flatteur. Vous devrez bricoler un peu, mais vous pouvez exploiter cette règle facilement à votre avantage. Vous pouvez également jouer avec le contre-jour si vous photographiez vos amis à vélo. Plus vous expérimenterez avec ce concept et l'intégrerez à votre routine, plus vous découvrirez une multitude de cadrages intéressants.

Je pourrais écrire des volumes entiers sur ce sujet, mais considérez plutôt ceci comme un cours accéléré pour prendre des photos intéressantes avec votre iPhone ou votre appareil photo. Étant donné que la majorité des cyclistes roule en pleine journée, cette section tient compte de cette caractéristique. Mais il reste une évidence : l'heure dorée est votre amie, votre meilleure amie.

 

Cadrage et composition

 

Si nous devions comparer la photographie à l'apprentissage d'une langue, l'exposition serait l'équivalent de l'orthographe. Et le cadrage et la composition seraient quant à eux l'équivalent de la rédaction de phrases. Les éléments que vous décidez d'inclure dans le cadre et l'angle sous lequel vous prenez la photo ont un impact considérable sur la manière dont le public va percevoir cette photo.

Le premier conseil que je peux donner aux photographes débutants et confirmés en matière de cadrage, c'est S'APPROCHER. Dès que vous sentez que vous êtes bien près, rapprochez-vous un peu plus. C'est là que vous prendrez des photos exceptionnelles. Pensez à votre dernière sortie sous un soleil de plomb. Que vous vient-il à l'esprit ? La sueur, un visage écarlate, de la vapeur, un soleil impitoyable, de l'eau claire ruisselant sur la peau. Incluez uniquement les éléments qui racontent l'histoire de la photo. Oubliez tout le reste.

 

Tout comme il est important de se rapprocher, je peux vous dire qu'il est parfois tout aussi important de prendre de la distance. De quel type de scène s'agit-il ? Le paysage raconte-t-il une histoire qu'il faut transmettre au spectateur ? Éloignez-vous. Regardez la boîte qui encadre l'image. Tous les éléments qui racontent votre histoire doivent débuter d'un côté du cadre et terminer du côté opposé. Vous pouvez nuancer ceci en termes d'espaces négatifs et de portraits. L'idée générale est donc de « remplir le cadre » de choses intéressantes de sorte que la moindre partie de l'image remplisse une fonction.

S'agissant de la composition, nous devons toujours partir du principe de la philosophie du cours accéléré. En effet, la composition requiert un chapitre à elle seule. Pour que la photo d'une pente raide lui rende justice, approchez l'appareil photo du sol et laissez la route envahir le cadre. Vous pouvez aussi prendre la photo de côté pour illustrer le profil de l'inclinaison. Pour représenter une route sinueuse, essayez d'inclure le plus de virages possible dans le cadre. Toutefois, n'approchez pas l'appareil photo trop près du sol, sans quoi la route sera aplanie. Et ce n'est pas tout : plus la position de l'appareil photo est basse, plus les courbes disparaissent. Ici, suivez votre intuition le plus possible. Vous risqueriez de perdre la tête si vous pensez trop à la composition. Autrement dit, la simplicité est votre amie.

 

Raconter une histoire

 

Imaginez que vous avez passé toute la journée à vélo. Votre sortie a débuté en ville, dans un café à la mode. Vous avez rejoint vos amis après plusieurs kilomètres. Vous avez grimpé le mont Tamalpais avant de redescendre jusqu'à Stinson Beach. Une fois arrivé à la plage, vous avez déjeuné, puis vous avez pris la HW1 vers le sud et vous avez terminé la sortie en traversant le Golden Gate. Que se serait-il passé si vous n'aviez pris que deux photos sur l'ensemble de la sortie ? Comment pourriez-vous raconter l'histoire ? Dans l'ensemble, vous ne seriez pas en mesure de raconter efficacement cette histoire. Vous devez en effet vous assurer qu'il y a une sorte de transition dans la scène ou le paysage afin que les personnes puissent identifier le début, le milieu et la fin de votre histoire.

Parfois, la scène est très littérale : intérieur, extérieur, arbre, plage, midi, coucher de soleil. Parfois, ce sont les détails de la sortie qui reçoivent l'attention. Gonfler les pneus, boire un café, la pause du déjeuner et la descente pour rentrer chez vous. La photographie est un mode d'expression où les émotions sont très présentes. Je peux vous assurer que l'ordre dans lequel une personne regarde vos images aura un impact sur ce qu'elle ressent à la fin.

 

À vrai dire, ce point est important uniquement pour ceux qui veulent raconter une histoire. Ce n'est pas parce que vous aimez prendre des photos que vous devez absolument prendre une série de photos cohérentes. Ce n'est pas une obligation.

 

Retouche

 

La critique de la retouche d'une photo est stérile, car chaque retouche dépend vraiment du point de vue du photographe sur la scène. Le principal conseil que je peux donner ici est le suivant : si vous retouchez vos photos pour les améliorer, peut-être pourriez vous prendre de meilleures photos du premier coup ? Ce n'est pas grave si la photo n'est pas vraiment parfaite. Cela vous donnera une excuse pour aller rouler à nouveau et reprendre la photo.

La retouche, à savoir la correction des couleurs et l'élimination des taches, et non pas la sélection des photos, doit se dérouler en poursuivant la même intention que pour tout ce que nous avons cité ci-dessus. Amusez-vous lors du processus, jouez avec les valeurs, réalisez les essais les plus fous jusqu'à ce que vous obteniez ce que vous aimiez, si c'est le cas. Si vous n'appartenez pas aux personnes disposées à consacrer des heures à l'édition après avoir déjà passé des heures à rouler et à photographier, ou une combinaison des deux, sachez qu'il n'y a aucune obligation.

 

Capturer la sortie

 

La photographie requiert des connaissances. Elle requiert un travail et des expérimentations constantes. La technologie ne simplifie pas nécessairement la prise d'une excellente photo. En revanche, elle a rendu la photographie accessible à un plus grand public. Vu que vous allez rouler dans un environnement qui n'est pas contrôlé, vos photos contiendront toujours une combinaison de chance et d'intention. Vous ne parviendrez jamais à contrôler l'ensemble des variables. Cela étant, cela peut contribuer au divertissement. N'oubliez surtout pas de vous amuser. Les meilleurs photographes s'amusent et acceptent qu'ils ne connaissent pas tout. Cet état les rend vulnérables et les amène à essayer une multitude de nouveaux concepts et idées. Que vous preniez des photos avec votre iPhone ou avec une appareil photo reçu en tant que cadeau, la meilleure manière d'améliorer vos photos consiste à prendre des photos quand votre instinct vous dit « Cela ferait une excellente photo ». Allez prendre des photos sensationnelles.

Share this article

Related Stories