Retour Découvrir davantage de Shimano

Deux espoirs paralympiques explorent de nouvelles options de freinage grâce à une configuration ingénieuse d'un seul côté

Josie Fouts a très peu de temps à perdre avec les limites. Cette athlète de 29 ans, originaire de l'Ohio, a découvert la compétition il y a deux ans et elle a déjà décroché deux titres de championne des États-Unis sur piste. Plus récemment, elle a établi un record de l'heure au vélodrome de Santiago, un résultat encore plus impressionnant lorsque l'on connaît les circonstances de Josie. Elle est née sans main gauche.

Josie tire ses forces de sa perception de sa différence physique. Elle a développé une force mentale qui lui a permis d'ignorer les limites et d'inscrire son nom, après de gros sacrifices, dans le livre des records. Cette force lui a permis de comprendre que peu de choses peuvent lui bloquer la voie, alors qu'elle cherche à décrocher une place dans l'équipe paralympique des États-Unis qui participera aux Jeux de Tokyo, reprogrammés pour 2021.

Elle ne souhaite pas se reposer sur ses résultats antérieurs, car elle est consciente de l'importance de la marge d'amélioration. Elle peut encore améliorer sa condition physique et vivre de nouvelles expériences. Et désormais, grâce à la combinaison ingénieuse de composants XTR et Dura-Ace, elle peut porter la maîtrise de son vélo à un tout autre niveau également.

Pour les cyclistes qui ne peuvent utiliser qu'une main, l'actionnement des deux freins a toujours constitué un défi. Il existe bien le répartiteur de freinage qui permet d'actionner les freins avant et arrière à l'aide d'une seule main, mais cette solution présente de gros désavantages. Tout d'abord, elle ne permet pas au cycliste d'actionner les freins avant et arrière de manière indépendante, ni de moduler la puissance de chacun d'entre eux. S'agissant des freins hydrauliques, la répartition égale entre les deux freins donne une puissance de freinage inférieure à celle d'un seul frein. La solution ne fait pas vraiment dans la finesse.

Et voilà que Steven Wilke entre en scène. Lui aussi est un cycliste qui rêve de participer aux jeux paralympiques. Il vit en Utah et travaille chez Scott Bikes. Lui aussi ne dispose que d'une main pour actionner les freins et changer de vitesse sur son vélo. Il a utilisé la solution du répartiteur, loin d'être idéale, jusqu'au jour où il a décidé de l'abandonner, car il ne se sentait pas en sécurité. Il a alors commencé à rouler avec un seul frein à disque Ultegra à l'avant. La force de freinage était suffisante, mais il ne disposait pas de la même maîtrise que celle de ses compagnons de roue lorsqu'ils dévalaient les canyons de l'Utah à plus de 80 km/h.

« J'adore descendre le plus vite possible et la possibilité de ne pouvoir utiliser qu'un seul frein ne me gêne pas » explique-t-il. « Mais récemment, les incidents ne cessaient de s'accumuler, comme cette fois où un cerf avait décidé de bondir devant moi, me laissant comme seule option de caler la roue avant alors que j'effleurais son flanc. Je me suis dit qu'il était temps de trouver une solution »

Pour percevoir la simplicité de la solution, il suffit de savoir qu'elle reposait au fond d'un bac de pièces de rechanges au siège principal de Scott. Il a pris une manette de frein XTR et l'a montée à l'envers pour qu'elle trouve sa place à l'intérieur de la manette STI Dual Control Dura-Ace. Une poignée TOGS dans le creux lui permet de reposer la main à l'endroit idéal. Il obtient un support, tandis que le majeur et l'index peuvent actionner chacune des deux manettes. Et voilà. Il disposait désormais d'un actionnement et d'une modulation indépendants pour les freins à disques hydrauliques avant et arrière.

Il aura suffi d'un peu d'imagination pour améliorer la maîtrise à une main du vélo.

Les possibilités d'adaptation ne se limitent toutefois pas au freinage. Grâce à leur imagination et à leur ingéniosité, des cyclistes du sport adapté ont également réussi à élargir les options en matière de changement de vitesse unilatéral. Les cyclistes peuvent exploiter la programmation Synchro Shift de la transmission Shimano Di2 qui permet de gérer à une main l'ensemble des combinaisons des 22 vitesses sur les configurations Di2 11 vitesses via un seul levier de vitesse. Cette fonctionnalité peut aisément être mise en œuvre pour les cyclistes gauchers ou droitiers, en fonction des besoins de l'athlète. Pour Josie, l'installation sera du côté droit, comme pour Steven.

« C'est dingue ! » s'est écriée Josie lorsqu'elle a vu pour la première fois le design combiné pour le changement de vitesse DI2 et le freinage avant et arrière. Elle a commencé à imaginer toutes les possibilités. Si elle était en mesure d'actionner les freins de manière indépendante, elle n'aurait pas besoin de commencer à freiner aussi longtemps avant un virage. Pour pouvoir rouler plus vite,il faut pouvoir freiner plus fort. Josie est bien consciente de cette vérité. Après tout, elle roule en compétition et elle pense toujours à la vitesse. C'est la vitesse qui va lui venir en aide alors qu'elle est en pleine préparation pour ses objectifs paralympiques et au-delà.

Share this article

Related Stories